Attention, même si bébé va maintenant consommer des repas, le lait reste la base de l’alimentation. Durant la première année de sa vie, il faut lui en donner au moins 500 ml à 600 ml par jour pour couvrir ses besoins, notamment en calcium. Le repas de légumes Le saviezvous ? Il est préférable de laver les légumes et les pommes de terre rapidement à l’eau courante plutôt que de les laisser tremper dans l’eau. Vous préservez ainsi davantage les vitamines et minéraux ! La préparation d’un repas de légumes est très simple. Le principe de base est de mélanger 50 % de légumes et 50 % de pommes de terre auxquels on ajoute 2 à 3 cuillères à café de matière grasse. Mixez ou écrasez le tout à la fourchette. En pratique, cela donne 100 à 150 g de pommes de terre mélangées à 100 à 150 g de légumes et 15 g de matière grasse. Quels légumes ? Contrairement à certains messages véhiculés, tous les légumes conviennent ! Adaptez cependant vos choix aux tolérances digestives de bébé. Ainsi, certains enfants tolèrent parfaitement les choux de Bruxelles alors que d’autres pas. Privilégiez toujours des légumes frais et de saison. Ceux-ci sont plus savoureux ! „ Que penser des légumes surgelés ? D’un point de vue nutritionnel, ils sont équivalents à des légumes frais. Si vous optez pour ceux-ci, choisissez-les « natures » ( c’est-à-dire non préparés et non assaisonnés ). Quel type de cuisson ? Optez pour un mode de cuisson « simple ». L’idéal est de cuire les légumes « à l’anglaise », c’est-à-dire en les plongeant directement dans l’eau bouillante. Petite astuce : évitez de commencer la cuisson à l’eau froide, la perte en vitamines et minéraux sera plus grande. Vous pouvez aussi cuire vos légumes à la vapeur ou au four micro-onde. „ Ajouter du sel ? Non ! Les reins des nourrissons ne sont pas encore suffisamment matures que pour l’éliminer. Pourquoi des matières grasses ? Oui, il est bien conseillé d’ajouter 2 à 3 cuillères à café de matière grasse par repas de légumes ! Pourquoi ? La raison est simple ; les besoins de votre bambin sont très élevés en lipides ( graisses ) durant les 3 à 4 premières années de sa vie. N’ayez donc pas peur de rajouter de la graisse à son repas ! Veillez seulement à ce que celle-ci soit « crue ». Vers quoi se tourner ? L’important est de varier, huile d’olive, huile de colza, huile de maïs, huile de soja, beurre … chacune ayant ses propres bienfaits. Des épices ? Des herbes aromatiques ? Le sel de même que les épices piquantes et les cubes de bouillons ( extrêmement salés ) sont déconseillés. Par contre les épices et herb es aromatiques sont les bienvenues pour rolf/">viktor-rolf/">parfumer vos mets. Vous pouvez donc laisser libre cours à votre imagination : carottes au thym, courgettes à l’ail, pommes de terre persillées … Quand ajouter de la viande ? Rien ne presse ! Au début, votre enfant n’a pas besoin de viande ou de poisson. Ce n’est que vers l’âge de 7 mois, environ un mois après le début de l’introduction des repas de légumes, que vous pouvez commencer à ajouter de www.bebe-maman.be 55 Pagina 54

Pagina 56

Interactieve digi-rapport, deze pdf of lesmateriaal is levensecht online geplaatst met Online Touch en bied het online plaatsen van web sportbladen.

BEBE & maman. Le Guide du BEBE et de la Future Maman. Lees publicatie 10022Home


You need flash player to view this online publication