La grossesse Une bonne position assise Le principe de base est de n’être ni cambrée, ni tassée. Lorsque vous vous asseyez sur une chaise ordinaire, vos genoux sont généralement en dessous de vos hanches : l’angle formé par les cuisses et le tronc est donc supérieur à 90 degrés. Vous avez alors tendance à glisser légèrement et à vous affaisser sur votre chaise. Votre colonne vertébrale se tasse et votre estomac se comprime, ce qui n’est vraiment pas agréable lorsque vous êtes enceinte. Naturellement, vous essayez de vous redresser et malheureusement, c’est le bas du dos qui se cambre de manière trop importante. Avec un gros ventre, cette position n’est vraiment pas confortable. les genoux sont soulevés par un fil. N’oubliez pas que c’est votre cuisse qui doit monter vers la marche supérieure et non pas votre corps qui doit se pencher vers le pubis. Retenez qu’il est toujours préférable d’utiliser davantage les jambes plutôt que le dos. Pour descendre, vous ne devez surtout pas vous pencher vers l’avant afin de visualiser où vous mettez les pieds. Au contraire, bien droite, vous pliez légèrement la jambe d’appui et, comme un aveugle, vous tâtez le terrain avec l’autre jambe avant de lui passer le relais. Pour soulever Lorsque vous êtes enceinte, il est préférable de porter le moins possible des charges lourdes. Cette recommandation est facile à dire mais pas toujours aisée à appliquer dans la vie quotidienne ! Au cas où vous devriez soulever un poids, n’adoptez surtout pas cette mauvaise position : penchée en avant, le dos rond pour attraper l’objet en question. L’idéal est de vous accroupir avant de remonter en poussant les genoux et le bassin en avant, la charge le plus près possible du corps. Vous constaterez que ce n’est donc pas votre dos ou vos abdominaux qui travaillent mais bien vos jambes. Pour vous aider, la pratique des exercices de debout-accroupi à l’aide d’un appui quelconque, fortifiera les muscles de vos membres inférieurs. Si vous accroupir est trop difficile, il est toujours possible de mettre un genou par terre pour ramasser l’objet avant de vous relever, sans vous pencher vers l’avant. Enfin, en dernière solution, vous gardez vos jambes tendues et le dos droit et vous fléchissez au niveau de l’aine pour atteindre l’objet à soulever. A nouveau, vous poussez en avant les genoux pliés et les hanches pour vous relever dans un mouvement harmonieux de roulé du dos. Il est également conseillé de ne pas porter de poids, comme un sac à provision ou une valise, à bout de bras et surtout, de façon asymétrique. Si vous devez quand même le faire, faites attention à ne pas coincer l’estomac en laissant les épaules aller vers l’avant. Au contraire, mettez-vous bien droite, comme au garde-à-vous, pour porter vos sacs symétriquement. Si vous n’avez qu’un sac à porter, soyez bien attentive à le changer de mains fréquemment. Enfin, au port classique du sac en bandoulière, optez pour sa variante qui consiste à placer la lanière sur une épaule et le sac sur la hanche opposée. Cependant, l’idéal est encore de choisir un agréable sac à dos ! Quelques difficultés courantes Vous êtes enceinte et votre aîné réclame souvent d’être dans vos bras parce qu’il est trop petit pour marcher longtemps ? S’il est assez grand, vous pouvez plier vos genoux un peu comme si vous étiez assise, en maintenant le dos droit. Vous passez alors vos mains sous les aisselles du bambin à qui vous demandez de sauter dans vos bras. Comme il prend son élan, votre tache est facilitée. Si cette méthode ne vous convient pas, vous pouvez vous accroupir et le soulever en passant la main sous ses fesses. Les méthodes conseillées pour ensuite vous relever sont identiques à celles utilisées lorsque vous portez un poids. Nos ancêtres prétendaient que les femmes enceintes ne devaient pas lever les bras. Mais tout est cependant question d’adoption de bonnes positions. Il est vrai que spontanément, la femme enceinte a tendance à se cambrer trop pour atteindre l’objet en hauteur. Essayez plutôt de bloquer votre bassin dans une bonne position et de soulever seulement les bras en partant des épaules. Vous devez passer l’aspirateur ? Pour vous permettre de rester debout, le dos droit, il n’y a pas beaucoup de solutions si vous n’avez pas la possibilité d’ajouter un manche à votre appareil. Vous essayerez de vous agenouiller avant d’aspirer autour de vous mais, ce n’est pas une position très agréable. Ou encore, tel un escrimeur, vous avancez une jambe fléchie vers l’avant, tout en gardant votre dos bien droit. Dans tous les gestes de la vie courante, vous êtes souvent amenée à vous pencher vers l’avant : mettre le linge dans la machine, vider le lave-vaisselle, faire les lits, etc. Il est essentiel de veiller à maintenir le dos droit pour plier davantage au niveau des hanches. Si vous éprouvez des difficultés, vous pouvez toujours fléchir légèrement les genoux en n’oubliant pas votre dos. Pour vous relever, ne donnez pas de coup de rein en vous cambrant. Poussez genoux pliés et vos hanches vers l’avant ; la tête suivra naturellement davantage ce mouvement de déroulé. De temps en temps, la position sur les genoux est la plus agréable. C’est le cas par exemple, si vous devez laver un enfant plus âgé dans la baignoire. Dr S. Regout, en collaboration avec M. Denis, kinésithérapeute vos www.bebe-maman.be 27 Pagina 26

Pagina 28

Heeft u een club blad, pagedirect of digi-edities? Gebruik Online Touch: spaarprogramma online uitgeven.

BEBE & maman. Le Guide du BEBE et de la Future Maman. Lees publicatie 10022Home


You need flash player to view this online publication