4 Ventilation : Le système C+ ou le système D Côté santé Et si vous vous préoccupez d’écologie, analysez les options des matériaux “durables”. Trois critères sont dans ce cas à prendre en considération : Le matériau est-il issu de la nature et/ou de la culture ? Bois, chanvre, lin, laine de mouton, coco, etc, ou recyclé : cellulose. Sa mise en oeuvre demande-t-elle peu d’énergie « grise » ( énergie utilisée à la fabrication et au transport du matériau jusqu’à son lieu de mise en œuvre ) ? Le matériau présente-t-il des dangers pour la santé des personnes ( tant les ouvriers que les occupants du lieu où sont placés les matériaux ) ? Certains matériaux peuvent en effet être toxiques pour les professionnels et pour les habitants. Tant que vous êtes sur le chemin de l’écologie, pensez aussi aux économies d’eau, de gestion de vos déchets, de choix de vos peintures naturelles, de matériaux sains et peu énergivores. Bref, pourquoi ne pas construire, rénover, embellir, tout en faisant attention à l’environnement, à votre santé ? À vous d’envisager de devenir un « eco-constructeur ». Le système C+ : aspiration mécanique et apport naturel Avec cette version améliorée du système C précédent, l’aspiration mécanique est modulée. Dans le système C+ EVO II de Renson, la combinaison de mesure du Co2 et de l’humidité règle le niveau de ventilation. En effet, la chaleur n’est pas récupérée mais la consommation d’électricité est faible. Il associe un confort supérieur à des frais (d’entretien) plus faibles. Le système C+ permet suivant les réglementations PEB, de gagner jusqu’à 12 points. Le système D : extraction et impulsion mécanique Le système D avec récupération de chaleur et bypass d’été permet de récupérer jusqu’à 95 % des calories de l’air évacué qui vont venir réchauffer l’air frais, ce qui permet une économie appréciable en frais de chauffage. Le système D permet de la sorte et suivant les réglementations PEB, de gagner jusqu’à 21 points. All-Vac Technology vous conseille dans votre choix et vous aide à choisir le bon système de ventilation mécanique. Nous vous offrons par ailleurs, le service de nos installateurs et vous aidons si vous souhaitez installer vousmêmes votre système de ventilation. www.all-vac.be Les isolants naturels, écologiques La cellulose de papier La cellulose de papier est fabriquée à partir de papier journal : chutes de fabrication du papier, rognures, journaux invendus... La cellulose de papier présente un bon coefficient d’isolation ( comparable à celui des laines minérales ). Elle est perméable à la vapeur d’eau. Capillaire, elle est capable de répartir l’eau de condensation sur une grande superficie et favorise ainsi le séchage des parois. Traitée aux sels de bore et à l’acide borique, elle résiste au feu, aux moisissures et aux parasites. Elle offre chaleur en hiver, fraîcheur en été, compense l’humidité, est rentable, offre une excellente durabilité, isolation acoustique un effet retardateur en cas d’incendie ( brûle par incandescence en cas d’exposition aux flammes ne fond pas / ne s’égoutte pas ), isolation thermique excellente. ( 6 ) En flocons, la cellulose de papier peut être insufflée sous pression, soit dans des caissons fermés ( entre les chevrons en toiture et dans les cloisons des maisons à ossature bois ) soit sur des surfaces horizontales ( plancher/ plafond ). Mélangés à de petites quantités d’eau, les flocons peuvent être pulvérisés dans les parois à ossature bois, sur les murs pleins extérieurs et sous les dalles. La cellulose de papier existe aussi sous forme de panneaux semi-rigides ou flexibles. Ils sont utilisés pour l’isolation des sols, des toitures, des cloisons légères et des murs à ossature bois. Attention à la mise en œuvre de la cellulose de papier : le soufflage de l’isolant en flocons de cellulose doit être confié à une entreprise spécialisée qui établit, à l’issue du chantier, un certificat de bonne mise en oeuvre. Le chanvre Le chanvre ( qui a mauvaise presse parce que notamment utilisé comme stupéfiant ) est utilisé depuis des millénaires par l’humanité comme matériau ( on en faisait auparavant des cordages ), pour l’habillement, le papier, l’huile et la médecine. C’est une matière première renouvelable, il est donc en mesure de réduire la pollution de l’environnement et d’améliorer les sols. Des herbicides et pesticides ne sont pas nécessaires à sa culture et, comme effet secondaire, le chanvre assainit l’air dans sa phase de croissance par la réduction du gaz C02. Après sa récolte, le chanvre laisse un sol débarrassé des mauvaises herbes et meuble. Dans la construction, il a un effet de climatisation. Grâce à son pouvoir d’absorption de l’humidité de l’air ambiant et de rediffusion de cette humidité lorsque l’air est sec, il améliore l’air de la pièce et protège les revêtements en Réseau Eco-consommation : www.ecoconso.be • Milieukoopwijzer ( guide d’achat de matériel de bureau “vert”, en néerlandais : www.milieukoopwijzer.be Netwerk Bewust Verbruiken : www.bewustverbruiken.org . Matériaux durables, c’est-à-dire recyclables : www.ecobouw.be/index_fr.php Habitat durable en Région de Bruxelles-Capitale : www.curbain.be/fr/permanence.php 76 www.construire-renover.be Pagina 75

Pagina 77

Voor presentaties, online weekbladen en studiegidsen zie het Online Touch CMS systeem. Met de mogelijkheid voor een e-commerce shop in uw publicaties.

CONSTRUIRE & RENOVER Lees publicatie 10022Home


You need flash player to view this online publication