10 TENDANCES EN MATIERE DE FOYERS & DE POÊLES A BOIS Les fabricants de foyers et de poêles à bois subissent de plus en plus de pressions de la part du gouvernement, qui veut des systèmes plus efficaces et moins polluants. De plus, le consommateur moderne ne se satisfait plus des poêles d'antan. Et cette demande d’appareils innovants ne concerne pas seulement le design. De nos jours, le client réclame à la fois un maximum d'efficacité, la facilité d'utilisation, un meilleur confort de chaleur et des produits qui demandent moins de temps et d'attention. Enfin, les nouvelles normes de construction exigent que ces appareils soient adaptés aux logements très isolés et calfeutrés. Cela entraine de nouvelles grandes tendances au niveau de l'offre : Contrôle automatique Toutes les analyses indiquent qu'un contrôle automatique du processus de combustion est le seul moyen d'égaler dans la pratique, chez l'utilisateur, le haut rendement et les faibles émissions des tests de laboratoire. En effet, l'utilisateur n’a souvent pas les compétences ni le temps pour ajuster l’amenée d'air en permanence. C’est pourtant essentiel pour une fonction optimale lors des différentes phases du processus de combustion, ainsi que lors des fluctuations de tirage de la cheminée, qui dépend fortement du vent. Divers systèmes sur le marché régulent l'amenée d’air en fonction de la température des gaz de combustion, soit de manière électronique, soit par ressorts bimétalliques. Les systèmes les plus modernes, tels que l’Intelligent Heat Système (IHS), lancés par différents fabricants en 2014, vont encore plus loin. Ils régulent la combustion en fonction de la température des gaz de combustion, de la température ambiante et de la teneur en oxygène des émissions de gaz. Grâce à une télécommande, l’utilisateur peut régler la température ambiante souhaitée. Ces systèmes préviennent également le consommateur du moment idéal pour recharger en bois. Accumulation de chaleur Peu de gens ont encore le temps de faire fonctionner un poêle à bois toute la journée. En général, l’on ne chauffe que quelques heures en soirée. A ce moment, il est logique de stocker une partie de la chaleur produite pour plus tard. Par ailleurs, un poêle à bois traditionnel dans une maison moderne bien isolée surchauffe rapidement. Les poêles à bois accumulant la chaleur constituent une solution. Plus ces poêles contiennent de masse, plus ils peuvent stocker de chaleur, et moins il y a de déperditions de chaleur par la cheminée. Il existe de nombreuses variantes ; allant des poêles de masse en stéatite ou en briques réfractaires, aux inserts-cheminée avec conduits en céramique, en passant par les poêles à bois plus simples avec masse d’accumulation dans la partie supérieure. Poêles de chauffage et foyers Une autre manière de stocker la chaleur pour plus tard est de la stocker dans l'eau d'un réservoir tampon. Ainsi toute la maison peut être chauffée et cela produit également de l'eau chaude, souvent en combinaison avec des panneaux solaires. Ces systèmes utilisent les mêmes technologies que les chAudières, comme un dispositif de décharge de pression ou un vase d’expansion, complété, entre autres, par un refroidissement de secours et des groupes pompes intelligents. Grâce au double vitrage, à la parfaite étanchéité à l'air et aux grandes chemises d'eau, l’on transfère un maximum de chaleur à l'eau. Ainsi, l'espace de vie n’est pas surchauffé et l’on peut récupérer un maximum de chaleur à partir du bois et / ou de granulés. Bien entendu, il convient d’effectuer la programmation correcte, ce qui est possible grâce au logiciel Biomass Homeplanner. M-DESIGN Pagina 179

Pagina 181

Scoor meer met een web winkel in uw uitgaves. Velen gingen u voor en publiceerden folders online.

CONSTRUIRE & RENOVER Lees publicatie 10022Home


You need flash player to view this online publication