9 Le granit Le granit doit être homogène, composé de grains durs bien adhérents, exempt de fissures, de cavités, d’inclusions plus tendres et de zones altérées. Il se présente sous différentes couleurs: noir, gris, rouge, rose, vert, blanc, etc. L’épaisseur des dalles varie de 2 à 3 centimètres. Le marbre Le marbre est riche en calcaire et susceptible de prendre un poli plus ou moins brillant suivant les variétés. Il se caractérise par son apparence veinée, mouchetée ou flammée : une diversité qui flatte l’œil et ajoute une richesse esthétique. Ses couleurs sont connues, du noir au blanc en passant par une palette de coloris ravissants. Depuis la nuit des temps, cela lui confère la solide réputation du plus luxueux revêtement de sol ! Pas de mauvaises économies ! • si lors de la mise en œuvre, l’eau mélangée au ciment est de mauvaise qualité, le marbre se teintera très rapidement. • le sol prêt à recevoir le marbre doit être propre et net. Vis, clous oubliés, et la rouille qui en découle, sera sans pitié pour l’aspect du marbre. Elle remontera tôt ou tard à la surface en tachant votre revêtement d’un dessin indélébile. Les pierres artificielles Les céramiques (produits cuits en usine) Réalisés principalement à base d’argile, de silice et de colorants, leur mise en oeuvre se fait autant sur les murs que sur le sol. Il s’agit des terres cuites, faïence, demi-grès, grès clinker, grès cérame, dalles d’usine, etc. Les pierres sédimentaires classiques Il s’agit essentiellement du grès, du schiste ardoisier et de l’ardoise. La faïence La faïence est produite en monocuisson et en mince épaisseur. Sa faible résistance aux chocs la destine plutôt aux murs. Poreuse, elle ne convient pas pour l’extérieur. Les carrelages en faïence ont le grand avantage de connaître peu de retrait lors de la cuisson. On obtient ainsi des carreaux bien calibrés. Les grès pressés Le grès cérame C’est un carreau céramique pressé, non émaillé, obtenu par monocuisson. Il peut être vitrifié (d’aspect semi-mat) ou poli. Cuit à haute température (environ 1.200°C) et coloré dans la masse, le grès cérame est très résistant. Seul le diamant en vient à bout. C’est en réalité le matériau qui se prête idéalement aux surfaces à gros trafic. Et même quand il est très légèrement usé, il est difficile de s’en apercevoir, puisque la couleur reste identique en surface comme au centre du carreau. Lorsqu’il est vitrifié, la matière première est atomisée, c’est-àdire réduite en très fines particules. Autant dire que le grès cérame est alors aussi dur qu’un granite. Il est garanti 15 ans par certaines usines. Quand il est poli, le grès cérame est aussi brillant que le marbre, tout en résistant aux graisses, acides, etc. CARRIÈRES DU HAINAUT Le grès émaillé Comme son nom l’indique, celui-ci est émaillé. Il comporte d’ailleurs plusieurs couches d’émail appliquées sur le carreau obtenu par monocuisson. La résistance de ce carreau dépend évidemment de la quantité et de la qualité des émaux utilisés. Les grès étirés Les grès étirés sont extrudés plutôt que d’être pressés. Ils sont émaillés ou non. Lors de la cuisson, ces carreaux subissent un retrait important. Ce retrait présente quelques inconvénients au moment de la mise en place et de la réalisation des joints. Ce type de grès est idéal pour les endroits de passage intense. Produits non cuits Les dalles de béton Les dalles de béton sont des éléments en béton de ciment, en masse pleine ou en deux couches : une couche de fond (la semelle) et une couche d’usure. Il existe des dalles de béton décoratif pour terrasses et jardins, dont la couche de surface est composée de granulats concassés apparents et éventuellement du silex. Certaines de ces dalles sont composées de ciment blanc et d’additifs à base de marbre et/ou de quartz et de pigments inorganiques. Les carreaux de mosaïque de marbre Ils sont fabriqués en deux couches: la semelle et la couche décorative. La couche supérieure est à base de grains ou d’éclats de marbre et de ciment, avec ou sans pigments inorganiques et/ou granulats fins. La surface est traitée pour obtenir la planéité nécessaire. La semelle est composée d’un mélange de ciment et de granulats fins. Les carreaux d’asphalte Ces carreaux sont composés de roches asphaltiques pulvérisées, avec addition de bitume. Ils sont comprimés à chaud sous une pression très élevée. Les carreaux de ciment Ils sont composés de granulats fins ou d’une matière de remplissage et d’un liant hydraulique, avec ou sans addition de matières colorantes. Ils peuvent aussi être exécutés soit en masse pleine, soit en deux couches.Ce genre de tapis convient parfaitement à des espaces publics, tels que magasins, halls d’entrée, salles d’exposition, bureaux, etc. 146 www.construire-renover.be © CARRIÈRES DU HAINAUT Pagina 145

Pagina 147

Scoor meer met een webwinkel in uw maandbladen. Velen gingen u voor en publiceerden reisgidsen online.

CONSTRUIRE & RENOVER Lees publicatie 10022Home


You need flash player to view this online publication