Le nourrisson | Sa toilette Des langes au petit pot E tre capable de marcher, c’est déjà parvenir à une grande maîtrise de son corps dans la coordination des mouvements. L’apprentissage de la propreté, à laquelle tous les parents aspirent avec parfois un peu d’impatience, relève en partie de la même maturation. Il ne faut pas brusquer l’enfant car le processus est lent et complexe. Il doit suivre sa propre progression. En acquérant ce comportement de propreté, l’enfant va s’épanouir non seulement d’un point de vue relationnel mais aussi d’un point de vue psychologique. Le malaise d’être sale Dans cette évolution, l’imitation des autres ne peut guère jouer. L’enfant doit faire son apprentissage par lui-même. C’est le malaise qu’il éprouve à être couvert d’un lange sale qui le pousse à rechercher un plus grand confort. Il apprendra peu à peu que le lange propre est plus agréable et qu’il peut s’arranger pour qu’il en soit ainsi. En devenant peu à peu maître de cette nouvelle fonction, l’enfant commence à prendre conscience qu’il est capable de produire quelque chose au moyen de son corps. En quelque sorte, c’est là une certaine forme de créativité. Elle peut s’accompagner de plaisir. Le plaisir du succès Le succès remporté fera aussi plaisir à l’enfant par la sensation de contrôler son propre corps et par la réaction de contentement des parents. Mais en devenant capable de retenir ou de lâcher ses excréments selon sa volonté, l’enfant découvre un moyen nouveau de maniLe succès remporté fera aussi plaisir à l’enfant … A peu près au moment où il commence à marcher, l’enfant acquiert peu à peu un degré de maturité qui lui permettra de progresser vers la propreté. Aussi étonnant que cela puisse paraître, il s’agit là d’une étape importante dans l’apprentissage de la relation avec le monde extérieur. fester son désaccord avec ses parents. Il peut en faire un moyen de chantage. Il existe de grandes variations d’un enfant à l’autre pour l’âge d’acquisition de la propreté. C’est généralement vers le milieu de la deuxième année que la perception du besoin commence à être consciente chez lui. A partir de ce stade, la progression suivra son cours. Plutôt que d’être brusqué, l’enfant a besoin d’être compris dans son effort. Tous les spécialistes sont d’accord pour dire que les renforcements négatifs, tels une punition ou la colère, n’aident pas l’enfant à devenir propre. Il est préférable d’utiliser le plus souvent possible des renforcements positifs, comme les félicitations, lorsqu’il fait une démarche dans le bon sens. Dr P Saintjean & J.F Durant 66 Bébé& maman Pagina 65

Pagina 67

Scoor meer met een webwinkel in uw uitgaves. Velen gingen u voor en publiceerden edities online.

BEBE & maman. Le Guide du BEBE et de la Future Maman. Lees publicatie 10022Home


You need flash player to view this online publication