La grossesse actif lors de l’accouchement. Il y apprendra les gestes utiles pour aider la maman lors du travail. La sophrologie Créée en 1960 par Alfonso Caycedo, un médecin neuropsychiatre espagnol, la sophrologie propose une approche psycho corporelle basée sur la conscience accrue de soi-même et le renforcement des structures positives. Grâce à cette technique, la femme est plus en mesure de contrôler son accouchement, et non plus le subir. Une méthode idéale pour vivre pleinement ce moment unique, même lorsqu’un accompagnement médical est mis en œuvre. Par la maîtrise de la respiration, la maman pourra détendre son corps et mieux contrôler la douleur des contractions utérines. La récupération entre deux respirations et la poussée deviennent également plus efficaces. On commence généralement la préparation dès le troisième trimestre de la grossesse, en séances individuelles ou en groupe. Ici aussi, le papa est le bienvenu. Il peut y apprendre à soulager sa femme en l’aidant à se relaxer, en la massant … La sophrologie peut être dispensée par une sage femme formée à ces techniques. Attention cependant : lors de sa création, le terme de « sophrologie » n’a pas été protégé, ce qui a donné lieu à des dérives et certains praticiens se réclament de la méthode qui n’en a plus que le nom. Pour être certain que les techniques originales de sophrologie sont respectées, assurez-vous que celui qui les dispense possède une formation certifiée en sophrologie caycédienne. L’haptonomie Sentir intensément son bébé bouger. Établir avec lui des contacts affectifs dès la grossesse, partager avec papa ces moments intenses, développer ces liens tout en procurant au bébé une sécurité rassurante, lui accorder sa place et son existence propre grâce à ces échanges, bien avant la naissance, préparer son accueil … l’intérêt de l’haptonomie est multiple ! C’est Frans Veldman, un Néérlandais qui se définit tout d’abord comme un « chercheur en sciences de la vie », qui fut en le créateur. Dans l’intimité, le couple apprend à rentrer en contact avec le bébé in utero dès le cinquième mois. Une fois les gestes assimilés, les futurs parents sont en mesure de poursuivre ce contact tactile à la maison, pour le plus grand bien de bébé et des futurs parents, que ce lien in utero réunit dans la tendresse et l’échange. Vers la fin de la grossesse, l’apprentissage se poursuit avec les gestes spécifiques à l’accouchement, et le papa peut assimiler les techniques qui soulageront maman pendant le travail. Attention : l’haptonomie est incompatible avec d’autres méthodes de préparation à l’accouchement, las techniques de respiration constituant un obstacle au contact affectif spontané. La préparation aquatique à l’accouchement Idéale pour oublier un moment le surpoids du corps, soulager ses douleurs et renforcer ses muscles, la préparation aquatique connaît un succès croissant ces dernières années. Elle est, en outre, extrêmement bénéfique pour la circulation sanguine et les douleurs articulaires. Aucune aptitude particulière n’est requise : il n’est pas ici question d’aquagym ou de performance, mais de relaxation totale. L’environnement aquatique est rassurant et confortable. Baigné dans une eau avoisinant les 33 °, tout le corps se détend. Grâce aux étirements et aux exercices de respiration, les émotions, parfois depuis longtemps enfouies, se libèrent. On commence généralement les séances à partir de la 20è ou la 22è semaine de grossesse, à raison d’une séance par semaine et, pourquoi pas, en combinaison avec une autre technique comme la sophrologie. Les séances se déroulent généralement en solo ou, de préférence, en compagnie active du papa. Elles comportent des phases échauffement, d’exercices et de respiration. Vient ensuite le moment de relaxation. Idéal pour cocooner et se faire du bien. Le plus : L’assurance maladie prévoit un remboursement des prestations pré et/ou postnatales assurées par les kinésithérapeutes ( maximum 9 par grossesse, à l’exclusion des séances administrées aux personnes hospitalisées ). Le remboursement de la mutualité atteint 60 à 65 % du tarif conventionné pour les assurés ordinaires. Renseignez-vous auprès de votre mutuelle ! Zoom La sage-femme accompagne la future maman au cours des trois différentes étapes de la naissance : la grossesse, l’accouchement et le post-partum. Et dans tout le pays, certaines sages-femmes ont été formées à ces différents types de préparation. Renseignez-vous ! www.sage-femme.be Le chant prénatal Les bases de la psychophonie, la technique de mieux-être par le chant, ont été posées dans les années 70 par Marie-Louise Aucher, cantatrice et professeur de chant. Sa rencontre avec le Dr Leboyer ( l’auteur de « Pour un accouchement sans douleur » ), l’encourage à appliquer sa méthode aux femmes enceintes. Elle rencontre ensuite Chantal Verdière, une sage-femme qui s’enthousiasme par l’idée et l’expérimente en maternité. L’aventure du chant prénatal a commencé … On le sait : l’apprentissage des différentes techniques du chant a pour effets la détente corporelle et la libération des tensions et des émotions. Chanter procure du bien-être, de la joie de vivre. Apprendre à contrôler son souffle, solliciter et renforcer sa ceinture abdominale, transmettre à bébé des vibrations joyeuses et positives … le chant prénatal comporte des bienfaits multiples ! Et devient, dès lors, le complément euphorisant idéal à toute autre préparation à la naissance … Pagina 28

Pagina 30

Scoor meer met een online winkel in uw spaarprogramma. Velen gingen u voor en publiceerden onderwijs catalogi online.

BEBE & maman. Le Guide du BEBE et de la Future Maman. Lees publicatie 10022Home


You need flash player to view this online publication