La grossesse Qu’en est-il exactement de l’effet du tabac durant la grossesse ? Que le tabac nuise à la santé n’est plus à démontrer. D’ailleurs, on vous le rappelle sur chaque paquet de cigarettes que vous achetez. Le tabac contient plus de 4.000 substances chimiques dont plus de 60 ont des effets toxiques, en particulier le monoxyde de carbone et la nicotine. Une partie de ces substances sont propres au tabac luimême, une autre partie est ajoutée par l’industrie du tabac. En effet, plus de 600 additifs peuvent être utilisés dans la fabrication des produits de tabac. L’inhalation des substances qui se libèrent par la combustion du tabac est extrêmement nuisible. Les poumons ne parviennent pas à éliminer ces substances, lesquelles aboutissent dans le corps. Le fait de fumer n’est donc pas bon pour le fœtus qui se développe dans le corps de la maman. La nicotine et l’oxyde de carbone qui est inhalée se fixent dans le sang avec les conséquences que l’on devine sur la qualité du sang et la circulation sanguine du fœtus. Quelles peuvent en être les conséquences ? Répercussion sur le développement du fœtus Lorsque la future maman fume, le bébé a plus de risques d’avoir des problèmes au niveau santé. Les trois premiers mois de la grossesse sont importants pour le développement des organes. Par après, le bébé va grandir. C’est par le cordon ombilical que le bébé reçoit l’oxygène et les éléments nutritionnels. La nicotine et le monoxyde de carbone vont interférer dans le bon fonctionnement du cordon ombilical. Accouchement prématuré Le risque que le bébé naisse prématurément est nettement plus élevé chez les femmes enceintes fumeuses. Un bébé prématuré est très vulnérable, ses fonctions vitales étant menacées car ses organes sont immatures. De plus, l’organisme a produit trop d’anticorps pour combattre le risque d’infection. La couveuse est souvent en passage obligé. Fausse couche Le risque de faire une fausse couche est plus important chez les femmes qui fument et il n’est pas rare de constater des fausses couches précoces. Le rapport de fausses couches par rapport au nombre d’accouchements serait de un à dix. Un poids insuffisant à la naissance On constate que pendant la grossesse le poids du bébé est moindre chez les femmes qui fument que chez les non fumeuses. A la naissance aussi, le poids est en moyenne inférieur de 200 gr. à la normale. Par ailleurs, un poids trop peu élevé (moins de 2, 5 kg.) se présente deux fois plus souvent chez les bébés de femmes fumeuses que chez les autres. Le décollement placentaire Le décollement du placenta se produit trop tôt avant la naissance et survient donc lors de la grossesse ou pendant le travail. Le décollement entraîne des saignements et la formation d’un hématome. Les conséquences concernent tant le fœtus que la mère et peuvent être extrêmement graves. Le risque de décollement placentaire est plus élevé chez les fumeuses. Risque plus élevé de mort subite du nourrisson Le tabagisme double le risque de mort subite du nouveau-né. C’est surtout le cas lorsque, après la naissance, on continue à fumer dans l’environnement du bébé. Le risque de mort subite augmente aussi sensiblement lorsque, pendant la grossesse, on fume dans l’endroit où le bébé se trouvera après la naissance. Risque accru d’affections respiratoires et asthme Le tabagisme (actif et passif ) entraîne chez le nourrisson l'inhalation de produits toxiques pouvant le sensibiliser aux affections respiratoires, à l'asthme et aux épisodes fébriles. Voilà quelques-unes des nombreuses conséquences néfastes que peuvent subir les “bébés-fumeurs”. Il va donc de soi que le fait de ne pas ou de ne plus fumer ne peut avoir que des effets positifs aussi bien pour la maman que www.bebe-maman.be 21 Pagina 20

Pagina 22

Interactieve ecatalogus, deze club blad of relatiemagazine is levensecht online geplaatst met Online Touch en bied het online publiceren van digi onderwijscatalogi.

BEBE & maman. Le Guide du BEBE et de la Future Maman. Lees publicatie 10022Home


You need flash player to view this online publication