La grossesse | L'aventure commence pour bébé Un bébé trop pressé ? 9 mois essentiels … Et pas un jour de moins ! C’est ce qu’il faut à bébé pour passer de minuscule embryon à un joli poupon d’environ 3 kg, et 50 cm. On parle de naissance prématurée lorsque le bébé arrive avant la 38e semaine d’aménorrhée ( absence de règles ), c’est-à-dire, avant le huitième mois de la grossesse. Lorsqu’elle intervient à moins de 33 semaines, on parle de grande prématurité. Aujourd’hui, les progrès scientifiques ont permis l’accompagnement de nourrissons nés dès la 23e semaine. Face à l’immaturité de ses grandes fonctions ( respiratoires, digestives, le foie et la thermorégulation ), le bébé est isolé et pris en charge par le personnel médical. Les parents sont toutefois invités à participer aux soins du bébé, et l’allaitement, si les conditions le permettent, est fortement encouragé. Dès que le nourrisson franchit la barre des 2 kgs et qu’il est apte à s’alimenter convenablement, il pourra regagner le domicile familial. Quels sont les facteurs de risque ? En dehors bien sûr de la prématurité provoquée pour des raisons médicales, deux grands processus sont généralement associés à la naissance prématurée : la rupture prématurée des membranes et le travail spontané. Les facteurs de risque confirmés : 1. Liés à l’oeuf • Les anomalies placentaires : le placenta praevia ou l’hématome rétroplacentaire • Les grossesses multiples, le risque est 10 fois plus élevé que pour une grossesse unique. • Un suivi prénatal insuffisant • Les métrorragies du 2e et 3e trimestre : les écoulements sanguins des voies génitales féminines hors règles ( risque multiplié par 4 ). • L’hydramnios : l’excès du liquide amniotique, dans lequel baigne le fœtus. 2. Liés à l’utérus • Les malformations congénitales du col ou de l’utérus • Les béances cervico-isthmiques congénitales ou acquises • Un fibrome au volume important, déformant la cavité utérine ou synéchie étendue. 3. Liés à la mère • Une fièvre importante • Des antécédents d’avortement spontané ( surtout du 2e ment prématuré • Un niveau socio-économique précaire • Un suivi de grossesse insuffisant • Des infections cervicovaginales • L’âge de la mère : moins de 18 ou plus de 35 ans • Diverses maladies ou infections ( listériose, diabète, toxémie … ) trimestre ), ou d’accoucheIl arrive toutefois pour une part importante des cas qu’aucun de ces facteurs ne soit dépisté. Aussi, pour toute grossesse, la vigilance s’impose. Reconnaître les signes Voici une série de signes qui, lorsqu’ils se manifestent, sont peut-être sans conséquence, mais doivent absolument vous amener à consulter : • Des saignements vaginaux • Des pertes vaginales à l’odeur et la texture inhabituelles • Une forte fièvre • Des contractions utérines inhabituelles • La sensation douloureuse que le fœtus pousse sur le col de l’utérus • Des palpitations, des vertiges ou des maux de tête inhabituels • Des douleurs semblables aux crampes menstruelles. prématurée, que dit la loi ? naissance cas de En Si vous êtes salariée et que vous accouchez prématurément, vous avez droit à un congé supplémentaire qui couvre la durée totale de l’hospitalisation de votre bébé, moins sept jours, sans entamer le congé légal. Attention, il faut en faire la demande préalable ! 16 Bébé& maman La naissance prématurée est souvent un passage difficile à vivre, tant pour la maman que pour le nourrisson, séparés dès les premiers moments de leur rencontre, et contraints à la patience. Heureusement, le développement de la science néonatale a connu ces dernières années de grandes avancées dans l’accompagnement des bébés nés avant terme. Et le corps médical joue avant tout la carte prévention. Pagina 15

Pagina 17

Scoor meer met een webshop in uw boeken. Velen gingen u voor en publiceerden onderwijscatalogussen online.

BEBE & maman. Le Guide du BEBE et de la Future Maman. Lees publicatie 10022Home


You need flash player to view this online publication