L’enfant grandit | Psycho Haut potentiel, surdoué, précoce … Comment savoir si mon enfant est concerné ? OUPS ! j’ai encore fait pipi au lit ! De nombreux parents s’inquiètent si leur enfant continue à faire pipi au lit à un âge où ils croient qu’il devrait être propre. Il ne faut pas trop vite s’alarmer. I l est relativement fréquent qu’un enfant ayant atteint deux, trois ans ou même plus ait des émissions involontaires et inconscientes d’urine. Cela survient beaucoup plus souvent la nuit que le jour et s’appelle l’énurésie. Votre médecin vous dira que c’est le cas de votre enfant s’il fait régulièrement pipi au lit après son cinquième anniversaire. N’en faites pas une maladie Mais rassurez-vous, il ne s’agit pas d’une maladie. Vingt pour cent des enfants de cinq ans sont dans ce cas et une grande majorité des garçons le sont même jusqu’à huit ou neuf ans. Donc, pas de panique. Mais si, à huit ou neuf ans, votre enfant fait toujours pipi au lit, il vous sera conseillé de prendre rendez-vous chez le médecin afin que celui-ci vérifie s’il n’y a pas de trouble du système urinaire. Mais pour cela vous avez encore bien le temps. En attendant, ne vous tracassez pas. Dans la grande majorité des cas, tout cela s’arrange de manière spontanée. C’est encore une fois une question de maturation nerveuse : l’enfant qui dort ne peut exercer sur ses sphincters un contrôle aussi efficace que lorsqu’il est éveillé. Et quand la pression monte dans sa petite vessie, les vannes lâchent … ! Adoptez une attitude positive Si ce symptôme est difficile à accepter par les parents, il peut aussi être mal vécu par les enfants concernés. En dehors des questions de maturation neurologique, l’énurésie peut encore être l’expression d’un petit problème d’ordre affectif. Il faut donc à tout prix éviter de culpabiliser l’enfant avec ce problème. Le gronder s’il perd ses urines en pleine activité ne sert à rien. Au contraire, il a besoin d’être encouragé et de sentir qu’il est aimé. De petits moyens peuvent aider à la progression vers la continence.. Par exemple, mieux vaut éviter de le laisser trop boire avant le coucher. On peut aussi s’efforcer de lui faire prendre conscience qu’il est en train d’uriner lorsqu’il est sur le petit pot pour faire « sa grande ». Ou encore, l’inciter à faire pipi au moment où il s’installe sur le pot. Pas de système D Soyons clairs : il ne s’agit là que de petits moyens et non de traitements. Quant aux systèmes qui réveillent l’enfant quand il mouille son lit, ils ne sont pas conseillés. Le jour où le petit chéri aura passé une nuit sans inondation, il sera bon de le lui faire remarquer et de manifester votre contentement, sans insister trop lourdement, mais en lui disant qu’il est en train de faire des progrès. Et si vraiment la question vous préoccupe beaucoup, demandez conseil à votre médecin généraliste ou à votre pédiatre. J F Durant, Dr Pol Saintjean De nos jours, il y aurait près de 2 % d’enfants intellectuellement précoces ( EIP ) au sein de nos écoles. Leur particularité ? Ils possèdent un rythme de développement intellectuel en avance par rapport aux enfants de leur âge. Pour savoir si votre junior est surdoué, la meilleure méthode reste le diagnostic clinique (ou évaluation qualitative ), posé par un spécialiste capable de reconnaître un haut potentiel. Il se base sur l’observation du mode de pensée et évalue l’intensité avec laquelle sont présents Il faut à tout prix éviter de culpabiliser l’enfant avec ce problème 106 Bébé& maman Pagina 105

Pagina 107

Scoor meer met een online shop in uw edities. Velen gingen u voor en publiceerden onderwijs magazines online.

BEBE & maman. Le Guide du BEBE et de la Future Maman. Lees publicatie 10022Home


You need flash player to view this online publication