6 Les hourdis en béton Ils sont précontraints ou non, se présentent sous forme rectangulaire avec deux faces planes et sont traversés par des évidements circulaires qui allègent leur poids. Ils sont disponibles en différentes épaisseurs et fournis aux longueurs exactes désignées par les plans. La mise en oeuvre de ces éléments nécessite, vu leur taille, un accès par camion au chantier ainsi que la présence d’engins de levage appropriés. Enduit à projeter Ce type de produit s’applique à l’aide d’une machine à projeter. Il doit être projeté en une couche de 10 mm, être dressé à la latte, taloché et poli. Enduit manuel Il est livré en sac prêt au gâchage. Cet enduit peut être appliqué sur tout type de maçonnerie, à l’exception des surfaces lisses non-absorbantes. Epaisseur minimale de l’enduit : 10 mm. Les prédalles Il s’agit de planchers en plaques de béton qui présentent d’une part, une surface inférieure entièrement plane, parfaitement lisse et prête à peindre et d’autre part, une face supérieure rugueuse, munie d’armatures assurant une liaison optimale avec le béton de compression. Un accès par camion au chantier est ici aussi indispensable! Avant le bétonnage de la couche de renforcement, le plancher subit un nettoyage parfait, une humidification et la mise à nu des armatures éventuelles. Si la finition des murs et plafonds s’effectue encore grâce au plâtrage “humide”, les plaques et blocs “à sec” gagnent chaque jour du terrain. Un coup d’oeil sur les pages suivantes pour vous persuader d’entreprendre la construction d’une pièce ou rénovation de grenier ! Le plâtre Le plâtre résulte de la cuisson du gypse. Il est utilisé sous forme de poudre blanche qui, mélangée à l’eau, “prend” et forme une masse à la fois solide et tendre. Le plâtre à enduire, quant à lui, est obtenu par adjonction d’additifs. Grâce à ses propriétés, le plâtre contribue d’une façon générale à la création d’un équilibre climatologique ambiant en réagissant favorablement à tout changement de température et variation d’humidité. En outre, grâce à l’eau qu’il contient, le plâtre est un matériau qui offre une bonne résistance au feu. Le plafonnage Le plafonnage est destiné à assurer la planéité des murs intérieurs, généralement exécutés en maçonnerie “ordinaire”. Aujourd’hui, si le plafonnage classique existe toujours, l’utilisation de maçonnerie apparente ou d’éléments préfabriqués en plâtre (blocs ou plaques) est fréquente. Le plafonnage humide Les enduits se présentent sous la forme de poudre blanche. Ils sont composés de plâtre, de chaux hydratée, de retardateurs de prise et de rétenteurs d’eau. Certains enduits contiennent de la Perlite expansée qui les rend plus “légers” et augmente leur isolation thermique. Quelques conseils de mise en oeuvre • éliminer les aspérités, • enlever les graisses et les poussières, • boucher les fissures et crevasses, • humidifier les surfaces trop sèches ou poreuses et les traiter au préalable, si nécessaire. • rendre rugueuses les surfaces étanches ou trop lisses, • éviter de travailler sur des surfaces gorgées d’eau, • protéger ou isoler suffisamment les parties métalliques contre la rouille, • poser, au préalable, les profilés de protection ou de finition nécessaires (cornières d’angle, joints de dilatation, profilés de guidage, etc), • laisser ouverts les joints de dilatation, • ne pas plafonner par des températures inférieures à 5°C, • ne pas plafonner s’il y a trop d’humidité, • attendre avant de peindre ou de tapisser que le plafonnage soit parfaitement sec (environ 2 à 3 semaines). • il est primordial que l’enduit ne se dessèche pas trop rapidement. Les conséquences d’un séchage trop rapide sont notamment un plafonnage trop tendre, des fissures de retrait et une mauvaise adhérence du support. La solution consiste à ajouter des rétenteurs d’eau au plâtre prémélangé afin d’augmenter le temps pendant lequel le plâtre reste humide. • il est important de faire disparaître toutes les efflorescences présentes sur la maçonnerie avant de plafonner, • avant d’appliquer le plafonnage sur le béton, celui-ci doit être âgé au minimum de 6 semaines et être parfaitement sec, • sur des supports mixtes (maçonneries et bois, métal, etc), il faut tendre un treillis métallique protégé contre la rouille par-dessus le joint de liaison, • à la jonction du plafond et des murs adjacents, de petites fissures peuvent se produire. Pour que celles-ci se situent juste dans les angles, il faut inciser, après prise, mais avant durcissement de la couche de plafonnage et à l’aide d’une truelle, le contour du plafond. Ensuite, une nouvelle pellicule de plâtre est étendue sur cette incision, • aux endroits où des fissures sont à attendre, il est conseillé d’appliquer au préalable une bande autocollante en mousse de caoutchouc laquelle fonctionnera comme élément de séparation. www.construire-renover.be 97 KNAUF Pagina 96

Pagina 98

Voor spaarprogramma, online onderwijs catalogussen en clubbladen zie het Online Touch content management system systeem. Met de mogelijkheid voor een webwinkel in uw artikelen.

CONSTRUIRE & RENOVER Lees publicatie 10022Home


You need flash player to view this online publication