2 Murs intérieurs ou extérieurs ? Le choix du matériau dépend évidemment de l’emplacement du mur. S’agit-il d’un mur externe ou d’une cloison qui se trouve dans la maison ? Les murs intérieurs servent essentiellement à la délimitation des espaces. Leur épaisseur et le matériau les constituant seront déterminés par la fonction qu’ils doivent remplir ( stabilité, bruit, légèreté, résistance au feu, etc. ). Les murs extérieurs ont bien entendu un tout autre rôle à assumer. Les paramètres envisagés seront notamment la force portante ou la résistance à la compression, la dilatation et le retrait, le coefficient d’isolation, l’inertie thermique, la résistance au feu, à l’humidité et le pouvoir de respiration. Ces murs extérieurs peuvent être pleins ou de parement. Ils peuvent être en briques, en blocs de terre cuite, de béton ( cellulaire ou non ), en bois, en plâtre, voire en métal. En général, les murs extérieurs ( dont font partie les murs porteurs ) sont recouverts côté intérieur par une couche de maçonnerie. Sur leur face extérieure, ils sont recouverts d’une couche d’isolation, laquelle est protégée par un parement. Ce parement peut lui aussi être constitué par un certain type de matériau ( il en existe une grande variété ) qui donnera à vos murs extérieurs l’aspect esthétique que vous souhaitez. Parmi les finitions courantes utilisées dans le cas d’une habitation privée, on compte la brique, le bloc de béton, le crépi, la pierre et le bois. La maçonnerie, le bardage en bois ou en métal sont davantage réservés aux bâtiments de type industriel. Le choix de l’un ou l’autre matériau répond à certains critères tels que notamment l’esthétique ( nous l’avons dit ), mais également la facilité de mise en oeuvre et la présence éventuelle de substances nocives. Si le premier critère concerne plutôt votre entrepreneur, le second dépend de votre philosophie de vie. Vous souhaitez vivre dans une habitation saine ? Renseignez-vous donc bien sur tous les matériaux qui composeront la structure de votre habitation. Il existe à l’heure actuelle quantité de produits non traités ou de produits “bio” aussi performants que les matériaux dits “classiques”. Les maçonneries Il faut absolument vérifier l’arrivée d’une livraison sur chantier. a savoir N’oubliez pas d’attirer l’attention de même temps plusieurs palettes de briques. Pourquoi ? Afin de les mélanger de manière à obtenir un aspect homogène du parement. Vous risqueriez sinon d’avoir, par zones, des briques qui soient plus claires ou plus foncées. La fourniture ne doit pas contenir de brique incuite, surcuite ou de forme irrégulière. Il faut qu’au moins deux faces ne contienent pas de fissure visible à l’oeil nu ( sauf s’il s’agit de briques de parement d’aspect rustique ). Les lots successifs d’une même fourniture doivent aussi présenter le même aspect et la même teinte. Pour les briques émaillées, il faut bien entendu que chaque face destinée à être vue soit bien émaillée. D’une manière générale, toutes les précautions doivent être prises afin de préserver les matériaux du bris, de l’éclat ou des fissures pendant le transport, le déchargement et l’entreposage sur le chantier. Remarquons que les faveurs du public vont fréquemment aux briques “fait main” d’aspect sableux et mat. En général, les briques de petits formats sont les plus utilisées car elles laissent plus de liberté d’action tout en donnant un cachet spécial à la façade. Une maçonnerie est dite “ordinaire” lorsqu’elle ne présente pas de parement. Cela signifie qu’elle ne porte pas d’autre charge que son poids propre tout en présentant quand même un aspect esthétique. La maçonnerie est “portante” quand elle supporte d’autres poids que son poids propre. Dans ce cas, elle est recouverte d’un parement dont le choix va évidemment contribuer à déterminer l’aspect esthétique de la construction. Mais attention, le choix du matériau utilisé dépend de critères “officiels” tels que les réglementations locales, I’intégration au site, la facilité et la rapidité de mise en oeuvre et bien sûr le budget. La brique en terre cuite La brique de terre cuite, de l’argile chauffée à 1.000 °C, est utilisée depuis très longtemps et de nos jours encore, elle garde la vedette. Elle est généralement appelée “brique de parement”. Il existe aussi des briques prévues pour l’intérieur que l’on nomme alors “briques à plâtrer”. Les briques de parement comprennent les briques moulées rugueuses ou sablées, les briques mécaniques étirées et les briques émaillées. 50 OLIVIER www.construire-renover.be Bon Pagina 49

Pagina 51

Scoor meer met een e-commerce shop in uw relatiemagazines. Velen gingen u voor en publiceerden mailings online.

CONSTRUIRE & RENOVER Lees publicatie 10022Home


You need flash player to view this online publication