1 Tout savoir sur la maison écologique de demain qu’il ne pénètre dans l’habitation) par des tuyaux enterrés dans le sol à une profondeur d’au moins 1,50 mètre. Selon la saison, l’air est donc chauffé ou rafraîchi. La VMC - Ventilation Mécanique Contrôlée - double flux est aussi un choix tout à fait judicieux car elle permet de récupérer la chaleur du flux d’air sortant pour la transférer au flux d’air entrant (d’où la notion de double flux) à travers un échangeur de chaleur constitué de plaques métalliques. Dans la même lignée que ces grandes règles de la maison écologique, d’autres aménagements du quotidien peuvent trouver leur place dans votre foyer, tels que des toilettes sèches, un système de récupération d’eau de pluie pour arroser les plantes vertes ou le potager, ainsi qu’un compost pour fabriquer de l’engrais. ISOBRIQ La maison écologique a le vent en poupe ! Ces dernières années, on entend plus parler que d’elle. Et pour cause : sur le long terme, la maison écologique peut représenter un bon investissement et permettre de réaliser des économies importantes. Et si, finalement, l’avenir du bâtir était dans le respect de l’environnement ? Isolation, chauffage efficace et matériaux naturels, Construire Rénover vous dit tout sur ce type d’habitation. S’il y a bien un élément fondamental à retenir en ce qui concerne l’habitat écologique, c’est l’autonomie énergétique. Plus vous serez autosuffisant à ce niveau-là et plus votre facture diminuera ! Pour ce faire, il faut d’abord favoriser les ouvertures vers le Sud pour laisser au maximum entrer le soleil dans la maison. Isoler les fenêtres avec du double ou, mieux, du triple vitrage s’avère aussi un passage obligé. Pour vos structures de fenêtres, vous pouvez choisir du bois ou du PVC, très à la mode ces derniers temps pour sa facilité d’application et d’entretien. Isoler les portes est également un excellent moyen de limiter – voire de supprimer – les déperditions de chaleur. En ce qui concerne l’isolation des murs, plus elle sera importante et moins vous devrez chauffer votre foyer et dégagerez de CO2 . Que vous ayez jeté votre dévolu sur le chanvre, le lin, la laine de mouton, le coton ou encore une toiture végétalisée (plantes vertes, chaume, etc.), toutes ces solutions sont naturelles et restent donc dans la logique d’une maison écologique. Quels que soient vos choix, il faut aussi tenter de prendre en compte l’énergie cachée, dite “énergie grise”, sur l’ensemble du cycle de vie du matériau. Dans la plupart des cas, les matériaux naturels ont une énergie cachée beaucoup plus réduite que ceux qui sont produits de manière industrielle. Un système de chauffage efficace et une ventilation adéquate Deuxième point crucial à étudier dans la conception d’une maison éco-friendly : l’installation d’un système de chauffage ayant un bon rendement. Dans cette optique-là, vous avez l’embarras du choix ! Plusieurs possibilités s’offrent à vous : chauffer par le sol, par l’intermédiaire de panneaux solaires, d’une chAudière à condensation, etc. Le Brunner (voir photo ci-contre) s’avère aussi une excellente alternative. Ce système de chauffage au bois permet à chacun de trouver le type de chauffage qui lui convient ; qu’il soit central, de masse, à accumulation ou à base de pellets (des granulés en bois). Le poêle en question est même personnalisable à votre goût, pour qu’il s’intègre parfaitement à votre intérieur ! Avec un système de chauffage efficace, la température de la maison est confortable et la facture d’énergie diminue considérablement. L’été, les murs restent frais sans avoir nécessairement recours à un système de climatisation. En termes de climatisation, le puits provençal /canadien est une excellente technique : il préchauffe l’arrivée d’air de renouvellement en hiver et vous permet de le rafraîchir une fois l’été venu. Le pourquoi du comment ? Le puits fait passer l’air de renouvellement (avant Construire une maison “saine” et durable, c’est donc désormais possible, à condition d’y mettre le prix dès de la départ et de choisir des matériaux naturels qui ne dégagent pas de substances nocives pour les habitants du foyer, comme pour le milieu environnant. Opter pour des matériaux renouvelables, voire recyclables, autant que possible, c’est aussi participer à un mieux vivre général, réalisable à la campagne, comme à la ville. BRUNNER www.construire-renover.be 43 Pagina 42

Pagina 44

Voor publicaties, online mailings en sportbladen zie het Online Touch CMS systeem. Met de mogelijkheid voor een online winkel in uw spaarprogramma.

CONSTRUIRE & RENOVER Lees publicatie 10022Home


You need flash player to view this online publication