dernières (algues brunes microscopiques) est fortement déconseillée malgré les excellents résultats obtenus (très dangereuses à manipuler et causes occasionnelles de colmatage). Pour être efficaces, les filtres doivent être nettoyés régulièrement. Cependant, quel que soit le filtre utilisé, il ne rendra pas l’eau saine. Il faut donc traiter l’eau avec des produits tels que le brome ou le chlore ou encore par l’entremise d’appareils automatiques appelés chlorinateurs ionisateurs ou ozonateurs. En outre, le pH de l’eau doit être maintenu au même niveau que le pH de l’homme, c’est-à-dire à un taux d’acidité compris entre 7,2 et 7,8. Les nettoyeurs automatiques permettent un nettoyage en profondeur des parois et du fond de la piscine, ils peuvent être utilisés sans que la piscine soit vide. Ils coûtent environ 2.000,00 €. Une piscine privée de taille moyenne demande un entretien hebdomadaire de 20 minutes, à savoir : • aspirer le fond et ramasser les grosses impuretés • effectuer le test déterminant la qualité de l’eau • additionner les produits en fonction des résultats obtenus au test. Le chauffage de la piscine La température idéale de l’eau d’une piscine se situe entre 22 et 26 °C. Elle peut être atteinte selon cinq procédés : • Par réchauffeur électrique propre à la piscine placé à l’extrémité du circuit de pompage et filtration, avant que l’eau ne soit réinjectée dans la piscine (valable pour les très petites piscines). • Par pompe à chaleur qui fonctionne par récupération des calories gratuites de l’air ambiant et transfert indirect dans l’eau du bassin. • Par panneaux solaires placés sur le toit de l’habitation, dans le jardin ou encore sur le volet de la piscine si elle en est munie. • Par chAudière au gaz (naturel ou propane) propre à la piscine, généBETAFENCE ralement placée dans la cave attenante ou dans le local technique. • Par échangeur de chaleur, monté sur la chAudière existante de l’habitation, que celle-ci fonctionne au gaz ou au mazout. La sécurité de la piscine La piscine doit répondre à des règles de sécurité établies par le Règlement Général des Installations Electriques (RGIE) et qui détermine un volume de circulation et un volume de protection. Il est donc évident que toute canalisation électrique, boîte de connexion, appareil de commande ou de réglage, luminaires ou prise de courant, ou encore résistances de chauffage ne pourront figurer dans les volumes de protection ou de circulation que moyennant un respect intégral des normes en vigueur. Il est donc préférable, sinon indispensable, de faire appel à un spécialiste en piscines. Les couvertures Des normes imposent déja en France la protection des accès aux enfants, les couvertures sont une des solutions. Il en existe différents types : par volet automatique éventuellement muni de capteurs solaires (les plus appréciés, efficaces, sûrs mais aussi les plus chers), par feuille de polyéthylène flottante ou par bâche hors sol. La bâche flottante est évidemment beaucoup plus économique que les autres systèmes. Elle est d’une conception très simple : un enrouleur, composé d’un piétement et d’un axe, est destiné à son stockage. Cas particulier de la piscine hors-sol Elle ne nécessite aucun terrassement mais elle requiert cependant un sol bien plan, sans aspérités. Ce type de piscine est soit constituée de boudins gonflables, soit d’un liner et d’une paroi rigide ou encore d’un liner soutenu par une armature métallique ou plastique. La piscine hors-sol familiale est généralement à moitié enterrée, mais reste démontable. Elle est également constituée d’une paroi rigide verticale, laquelle soutient un liner en PVC. Ce type de piscine peut être couplé à un système de filtration conventionnel. POOL COVER Pagina 276

Pagina 278

Scoor meer met een webshop in uw catalogi. Velen gingen u voor en publiceerden uitgaven online.

CONSTRUIRE & RENOVER Lees publicatie 10022Home


You need flash player to view this online publication