14 La conception du projet La conception du projet en fonction du type de jardin choisi dépend de ce que l’architecte de jardin appelle la “ logique de chantier ”. Six étapes sont nécessaires. 1. Terrain encombré par une foule de végétaux existants. Les végétaux de type aérien : • Arbres ou “ hautes tiges ” peuvent être abattus s’ils sont encombrants ou gênent la construction, s’ils font double emploi dans un massif ou s’ils sont morts. Il faut dès lors penser au dessouchage (par extraction ou par destruction chimique). • Si par contre vous souhaitez conserver les arbres, il faudra procéder à leur élagage, à leur étêtage ou encore à un simple travail d’éclaircissement (aussi appelé “ émondage ”). Les végétaux de type intermédiaire : Ce sont les arbustes tels que le noisetier, le saule sauvage et le sureau, par exemple. A vous de voir s’il peuvent faire partie de la structure souple de votre jardin. Les végétaux au sol : Il s’agit des mauvaises herbes, dont il faudra vous débarrasser grâce à un débroussaillage. Débroussailler signifie retirer avec soin toute la végétation spontanée (herbes, ronces …), racines comprises, évidemment ! 2. Le terrain est dégagé de tout élément végétal indésirable Il vous est déjà plus facile de visualiser le jardin que vous aller créer avec l’aide de l’architecte de jardin. Une prise de niveau et un tracé à l’échelle vous permettront de réfléchir sur papier à ce que vous souhaiterez y voir et selon quel relief. N’oubliez pas que la mise en route d’un chantier suppose son installation, c’est-à-dire la mise en place de clôtures et de protections qui éviteront les éventuels accidents dont vous seriez responsable. 3. Le relief d’un jardin est un élément décoratif important Bien que les dénivellations trop marquées cassent la perspective, une butte ou un jardin de rocaille surélevé peuvent passer pour des dénivellations naturelles et donner du charme à l’ensemble. Les déblais et remblais peuvent accentuer ou effacer les différences de niveau pour masquer la vue d’une route ou vous isoler des voisins. Attention, tout mouvement de terre s’avère coûteux. L’accès au jardin et la distance au site d’approvisionnement en détermineront le prix. D’autre part, si vous souhaitez faire varier le niveau de votre terrain de plus de 50 cm, il est conseillé de demander des autorisations. De plus, il est toujours prudent de consulter les plans d’urbanisme de la commune dont vous dépendez avant de commencer. C’est le rôle de l’architecte et de l’architecte de jardin de s’en occuper. • Evaluez à l’avance l’équilibre déblai/remblai et, si possible, faites verser directement le terre enlevée d’une butte dans la dénivellation à combler. • La terre superficielle ne doit pas être mélangée à de la terre BEATFENCE 270 www.construire-renover.be Pagina 269

Pagina 271

Scoor meer met een webwinkel in uw folders. Velen gingen u voor en publiceerden lesboeken online.

CONSTRUIRE & RENOVER Lees publicatie 10022Home


You need flash player to view this online publication