13 Ce génie de la maison : le lave-vaiselle Il a ses inconditionnels, et ce n’est pas sans raison. En un clin d’œil, la cuisine est en ordre et la vaisselle sale rangée, ce qui permet de vaquer à d’autres occupations, nettement plus intéressantes. Un lave-vaisselle, contrairement aux idées reçues, ne consomme pas beaucoup plus qu’une vaisselle effectuée à la main dans les bacs de l’évier traditionnel, bien au contraire. En effet, le lavage au lave-vaisselle de la vaisselle d’une journée (ce qui correspond environ à trois repas pris par quatre personnes, petit déjeuner, dîner et souper) ne consomme pas plus de 25 à 30 litres d’eau (les ancêtres consommaient jusqu’à 75 litres), prélavage et rinçage compris, évidemment. Consommer moins d’eau signifie une économie de temps, d’énergie et d’argent, sans parler ni de la qualité du lavage fait en machine par rapport au lavage à la main ni de l’aspect hygiénique du lave-vaisselle. Bien entendu, pour que ces économies soient marquantes, il ne faut pas faire tourner le lave-vaisselle pour deux assiettes et trois couverts ? En outre, pour préserver son bon fonctionnement, il ne faut pas le confondre avec une poubelle et y déverser les reliefs des repas présents sur les assiettes. Le nombre de vaisselles par an est de 200 pour un petit ménage et de 380 pour une famille nombreuse : il y a de quoi songer à en acheter un, non ? Certains férus de vaisselle à la main vous diront que c’est le seul moment de la journée où les parents, enfin tranquilles, peuvent se dire deux mots. Argument rejeté ? Au contraire, le lave-vaisselle, au même titre que la machine à laver le linge, a grandement contribué, non seulement à l’émancipation de la femme, mais également au rapprochement des membres de la famille. Un peu plus d’un quart des ménages belges possèdent un lave-vaisselle. L’achat de ce type d’électroménager va souvent de pair avec une nouvelle construction ou avec une rénovation de la cuisine. Quelques chiffres : les lave-vaisselle sont disponibles en différentes largeurs allant de 45 à 60 cm. Leur profondeur varie de 56 à 60 cm et leur hauteur est de 85 cm. Ils sont donc parfaitement encastrables ou intégrables malins en toutes circonstances Des radiateurs Largement vu comme un objet plus technique qu’esthétique, le radiateur est en pleine mue. Désormais, il se veut en cohérence avec le reste de la pièce qu’il occupe. Torsadés, circulaires, cylindriques ou longilignes, certains sont même prévus pour faire sécher les torchons ! Alors on décomplexe et on exhibe ce nouvel objet déco aux côtés de nos fourneaux. En inox, en verre ou en pierre de lave, ces nouveaux éléments design sont aussi performants que leurs homologues classiques : la plupart sont équipés de thermostat pour nuancer l’apport de chaleur dans la pièce. Mais la beauté et l’efficacité, ça se paie … Plus onéreux que leurs congénères traditionnels, le prix de ces radiateurs sophistiqués démarrent généralement à 200 euros pour grimper jusqu’à 2000 euros. dans les cuisines modernes. Il existe même des modèles réduits pour célibataires. Les programmes normaux varient de 70 à 90 minutes en demandant une puissance de 1,5 à 2 kW. Encore un mot : les couverts dont le manche est en matière naturelle telle que le bois ou la nacre ne résistent pas au brassage du lave-vaisselle, ni à ses hautes températures. Certains plastiques, la vaisselle précieuse ou encore les verres en cristal ne sont pas ses hôtes favoris. Un lavevaisselle (environ 3 kW) nécessite une canalisation électrique de 2,5 mm protégée par des disjoncteurs de 16 A. Comme celle du lave-linge, cette ligne doit être sous la protection du disjoncteur différentiel de 30 mA (disjoncteur protégeant les zones “humides”). Pour terminer, nous dirons qu’il faut toujours penser en termes d’économie, de facilité de mouvement et de confort. Une cuisine doit être, tout comme le reste de la maison, belle et fonctionnelle. Terence Conran (fondateur de la chaîne de magasins et du style de vie “Habitat”) vous dirait : la cuisine est le véritable centre de la maison. Quelques mots à propos de la plomberie et de l’électricité La plomberie Les canalisations d’arrivée d’eau seront en cuivre, en galvanisé ou en matière synthétique. Un robinet d’arrêt sera installé sur chaque conduite (froide ou chaude) sous le robinet (dans l’armoire, par exemple) et avant chaque machine (lave-vaisselle, lavelinge …) afin de garantir toute sécurité en cas de fuite. Les conduites permettant l’évacuation des eaux usées seront en matière plastique ; leur diamètre mesurera au minimum 40 mm. Toutes les conduites doivent être en place avant que les meubles et l’électroménager ne soient installés. Seules les connexions seront réalisées en dernière minute. L’électricité Si vous construisez une maison neuve, il y a fort à parier, si votre électricien est compétent, que votre installation électrique et la puissance de votre compteur permettront l’utilisation conjointe de nombreux appareils électroménagers. Par contre, si vous rénovez une maison ancienne, vous devrez probablement faire procéder à un renforcement de compteur. Cette démarche vous permettra de faire fonctionner divers appareils en même temps et de vous assurer toute sécurité 262 www.construire-renover.be Pagina 261

Pagina 263

Scoor meer met een e-commerce shop in uw clubmagazines. Velen gingen u voor en publiceerden catalogi online.

CONSTRUIRE & RENOVER Lees publicatie 10022Home


You need flash player to view this online publication