12 Redwood/cèdre), différents systèmes de ventilation et de chauffage (avec éventuellement commande électronique), sauna sec ou humide, ou le tout « sur mesure » . Vous pouvez même combiner votre sauna avec un bain bouillonnant, par exemple. Alors, intéressé ? Les lavabos Acrylique, tôle d’acier émaillée et porcelaine constituent les matériaux les plus utilisés pour fabriquer des lavabos. Toutefois, de nombreux créateurs contemporains mettent aujourd’hui en œuvre l’inox mat ou brossé en association avec des tables de toilette en verre ou en bois. Certains fabricants empruntent une autre voie et recourent aux matériaux naturels. La terracotta en est un exemple. Signalons également le développement de matières synthétiques très dures et colorées dans la masse, constituées d’un mélange de matériaux tels que l’acrylique, la résine synthétique et les pierres naturelles moulues. Ces matières permettent une grande liberté de formes. Le développement du mobilier de salle de bains est à l’origine de l’essor du lavabo encastrable. Posés sur (ou plus rarement sous) la table de toilette, les lavabos classiques ont une forme ronde ou ovale. La tendance actuelle est au semi-encastrement qui laisse à l’avant du lavabo davantage de place pour les pieds. Hormis ces considérations pratiques, le semi-encastrement permet d’alléger sensiblement les volumes. Encastré, sous-encastré ou semi-encastré ? L’encastrement du lavabo diminue son encombrement. La façon dont il est encastré détermine sa facilité d’entretien et d’utilisation. ALAPE • Le lavabo encastré est simplement posé dans l’ouverture pratiquée dans la table de toilette. Les bords de la cuvette sont alors proéminents, le risque d’y voir se loger des impuretés reste entier. • Sous-encastré, ses bords disparaissent sous le niveau de la tablette, l’eau éclaboussée sur celle-ci s’y écoule donc plus facilement. Pas de joint, pas de rebord, un coup de chiffon et c’est propre ! • Le lavabo semi-encastré est, comme son nom le dit, à moitié encastré dans la table de toilette. L’arrière du lavabo est intégré au plan de travail, l’avant est laissé libre. L’accès à la cuvette est donc facilité aux petits enfants, aux personnes en fauteuil roulant et à tout un chacun qui peut, sans problème, se tenir près du lavabo, pieds au-dessous. ALAPE 218 Le lavabo isolé Quant à lui, fait l’objet de recherches particulièrement poussées sur le plan esthétique. Le « retour à l’essentiel » constitue ici la tendance actuelle. Les formes basées sur le cercle ou le rectangle sont pures, sobres, dépouillées. Les créateurs contemporains utilisent l’inox et le verre avec force. L’esthétique de la colonne des lavabos indépendants est également particulièrement étudiée. Les tuyaux ne se voient plus et la vasque est réglée à la hauteur de l’utilisateur. Le blanc, mis au rencard pendant de nombreuses années par les adeptes des coloris plus affirmés, revient en force et reste le coloris le plus demandé. La robinetterie s’adapte au lavabo et va du design le plus dépouillé et des lignes les plus pures au look désuet des robinets « à papillons » ou à manettes en céramique. www.construire-renover.be Pagina 217

Pagina 219

Scoor meer met een e-commerce shop in uw archief. Velen gingen u voor en publiceerden lesmateriaal online.

CONSTRUIRE & RENOVER Lees publicatie 10022Home


You need flash player to view this online publication