L’équipement sanitaire La salle de bains existe depuis la fin du 19ème siècle, environ, date de son apparition dans les maisons bourgeoises. Hier encore purement fonctionnelle, elle fait aujourd’hui l’objet de recherches particulièrement poussées pour devenir parfois, un véritable palais aquatique. Matériau, technique, forme, texture, aucun aspect n’est actuellement négligé dans le développement de nouveaux produits. La baignoire La baignoire, propice à la détente et à la relaxation, possède ses inconditionnels auxquels vous ne ferez que difficilement admettre que la douche présente aussi des qualités. La baignoire familiale a évolué. Elle adopte aujourd’hui des formes particulières : ronde, bain double, baignoire d’angle, l’offre se décline en de multiples dimensions et coloris. Les modèles peuvent être classés en quatre catégories : • La baignoire classique rectangulaire dont l’ergonomie a fait des pas de géant. Elle offre la place à une ou deux personnes. Ses dimensions extérieures standards sont d’1 m 70 à 1 m 80 pour une largeur de 70 à 90 cm. • La baignoire d’angle, aujourd’hui très répandue, affiche des longueurs de côtés comprises entre 110 et 150 cm (voire davantage). La longueur de la cuve dépasse généralement 110 cm. La baignoire ronde, rêve de chacun, apporte le plaisir du bain pris « en famille », mais c’est une dévoreuse d’espace, de surcroît très gourmande en eau. • La baignoire hexagonale offre, par sa forme, un encombrement réduit et une solution ingénieuse dans l’art d’aménager l’espace. SOREX Les matériaux utilisés Une distinction importante est à faire entre les différentes baignoires, sur base de leur matériau constitutif. L’acrylique Il connaît un succès incomparable en raison des nombreux avantages qu’il présente. Il permet non seulement une grande liberté de formes, mais il possède cette qualité inestimable de douceur et de chaleur au toucher. Il évite cette désagréable sensation de froid ressentie lors du contact de la peau avec les parois de la baignoire. En outre, la texture de l’acrylique réduit les risques de glissade ; un aspect « sécurité » qui n’est certes pas à négliger. Coloré dans la masse, il offre une grande résistance et permet un choix par ticulièrement vaste en matière de coloris (mats, brillants ou nacrés). Ses seuls inconvénients : • les produits à récurer sont à éviter, l’acrylique étant particulièrement sensible à l’abrasion ; • les déboucheurs chimiques sont à proscrire ou à utiliser avec la plus grande précaution. www.construire-renover.be 213 HANSGROHE Pagina 212

Pagina 214

Scoor meer met een web winkel in uw clubmagazines. Velen gingen u voor en publiceerden vaktijdschriften online.

CONSTRUIRE & RENOVER Lees publicatie 10022Home


You need flash player to view this online publication