M-DESIGN 10 Quel bois choisir ? Pour maximiser la performance de votre poêle, il est recommandé d'utiliser du bois naturel sec dont le diamètre est inférieur à 25 centimètres et la longueur comprise entre 25 et 30 centimètres. Le bois issu d’arbres non résineux comme les arbres fruitiers, le bouleau, le hêtre, le charme, le châtaignier, le frêne ou encore le chêne est un des meilleurs combustibles que l’on puisse trouver. Un espace suffisamment grand à disposition, équipé éventuellement d’étagères adéquates, à l’extérieur et sous abri ventilé, vous permettra de stocker les bûches nécessaires au fonctionnement de votre poêle. Certaines solutions de rangement sont très esthétiques et conçues comme de véritables meubles à part entière. Côté prix, soyez tranquille : le marché du bois est plus ou moins stable et ne connaît pas de réels « pics » comme celui du fuel. (pellets). Ils sont aussi équipés d’un système de reconnaissance de combustible automatique qui leur permet de détecter d’eux-mêmes si l’alimentation se fait avec du bois ou du granulé. Certains foyers-chAudières sont d’autant plus remarquables qu’ils peuvent être combinés aux panneaux solaires, pompes à chaleur et chAudières existantes. Disponibles en différentes tailles, capacités et formes, ces foyers se révèlent écologiques et parfaitement étanches à l’air. Autres alternatives : les foyers à gaz et les poêles de masse Plus aisés à utiliser au quotidien que les poêles à bois, les foyers au gaz permettent aujourd’hui d’admirer directement des flammes d’une belle ampleur depuis son fauteuil, même à faible intensité. Fini de surchauffer la pièce pour obtenir une flambée digne de ce nom ! Les foyers à gaz présentent aussi l’avantage de n’engendrer aucune salissure, contrairement aux appareils chauffés au bois qui laissent souvent des traces derrière eux. Autre avantage : l’évacuation d’un foyer chauffé au gaz est moins onéreuse puisqu’elle ne nécessite qu’une sortie extérieure. En contrepartie, le foyer de ce type de chauffage exige d’être raccordé à une conduite de gaz naturel ou une bonbonne de propane, ce qui rend, in fine, les coûts d'installations des foyers au gaz et au bois équivalents. Fort de leur succès auprès des consommateurs, les poêles de masse (ou poêles à accumulation) finlandais font partie des modèles les plus vendus actuellement. Massif et rustique, ce type d’appareil qui assure une forte inertie thermique ne sied pas à tous les intérieurs … D’où la création de modèles plus petits, dotés de revêtements modernes (composés de stéatite et de matériaux résistant à la chaleur), pour un résultat final plus sobre et design. Assurant un chauffage par rayonnement jusqu’à 24 heures, les poêles de masse peuvent afficher un rendement supérieur à 90 %. C’est là leur force et leur principale inconvénient : ils sont capables d’accumuler la chaleur pour la restituer lentement mais ne permettent pas de réchauffer rapidement un habitat qui se serait refroidi suite à une absence prolongée. En termes d’entretien, il vous faudra dans un premier vérifier le conduit de votre cheminée avant d'installer votre poêle. Par la suite, vous devrez le nettoyer régulièrement pour qu’il continue à être efficace. Une fois par mois, contrôlez s'il faut nettoyer les surfaces accessibles de vos tuyaux de raccordement ainsi que de votre cheminée et s'il est nécessaire de vider les cendres de votre appareil. Une fois que votre poêle est bien refroidi, vous pourrez terminer par le nettoyage des vitres. M-DESIGN www.construire-renover.be 185 Pagina 184

Pagina 186

Interactieve erelatiemagazine, deze catalogus of whitepaper is levensecht online geplaatst met Online Touch en bied het online plaatsen van internet gidsen.

CONSTRUIRE & RENOVER Lees publicatie 10022Home


You need flash player to view this online publication