10 Combiner quel système de chauffage à quelles énergies ? Une des questions essentielles à se poser aujourd’hui : que choisir entre énergie renouvelable, économie d’énergie et confort ? La réponse tient en un mot : combiner. Un système de chauffage « bivalent » est à étudier. Voici les options sur le marché. ChAudière à condensation Se chauffer avec la technique à condensation (chAudière mazout et gaz) est de loin la technique actuelle la plus efficiente. Elle atteint en effet un rendement énergétique allant jusqu’à 98 % (par rapport au Pouvoir calorifique supérieur). Comment ce rendement est-il atteint ? Les chAudières à condensation extraient presque complètement la chaleur contenue dans les fumées et la vapeur d’eau liée à la combustion est récupérée en refroidissant les gaz de combustion. Résultat : plus de chaleur de chauffage supplémentaire. La pompe à chaleur (« PAC ») Une pompe à chaleur permet d’utiliser l’énergie de la nature, de manière particulièrement efficace et respectueuse de l’environnement. Le principe est aussi simple que génial. Toute l’année, la chaleur du soleil se retrouve dans l’air ambiant, ou dans le sol ou dans les eaux souterraines. Autrement dit, l’air, le sol et l’eau souterraine emmagasinent une grande quantité d’énergie, qui est renouvelée par le rayonnement solaire, le vent et la pluie. Il suffit alors d’extraire cette énergie gratuite de l’air extérieur, du sol, ou des eaux souterraines. Comment fait-on cette extraction d’énergie ? À l’aide de systèmes d’échange de chaleur. Après cette extraction d’énergie, la chaleur est ensuite amenée dans un circuit de pompe à chaleur à l’aide d’électricité (moteur électrique peu gourmand) à un niveau de température utilisable pour le chauffage. Résultat : vous utilisez ainsi l’énergie gratuite de la nature et vous vous rendez moins dépendant des autres énergies pour vous chauffer. Votre amortissement s’amortit en quelques années. Diverses configurations de PAC existent : captage horizontal pour géothermie sol-eau. Captage par forage pour géothermie eau-eau en nappe phréatique. Aérothermie air-air. Aérothermie air-eau. Captage vertical par forage pour géothermie sol-eau. Cette chAudière murale Vitodens 300-W de Viessmann (ici en éclaté) à condensation, contient plusieurs innovations dont celle-ci : la pompe à courant continu et à réglage de vitesse, réduit la consommation électrique de la pompe de plus de 50%. Un appoint solaire Combiner une chAudière mazout ou gaz à condensation avec une installation solaire ? Très certainement. Les installations solaires à haut rendement permettent aujourd’hui de couvrir jusqu’à 60 % des besoins énergétiques annuels pour la production d’eau chaude sanitaire dans les maisons unifamiliales. En plus de l’eau sanitaire, les panneaux solaires actuels peuvent également réchauffer l’eau de chauffage et servir ainsi de chauffage d’appoint. Se chauffer au bois Une chAudière à pellets avec ballon d’eau chaude et panneaux solaires (pour la production d’eau chaude sanitaire et chauffage d’appoint) constitue une alternative au mazout et au gaz. Une chAudière à pellets présente en effet un bilan C02 neutre. À cela vient s’ajouter un prix prévisible : le bois est en effet une énergie renouvelable qui connaît moins de variations extrêmes de prix, à moyen et long terme, comme cela est le cas pour les énergies fossiles. 174 www.construire-renover.be BUDERUS- APP EASY MODE Pagina 173

Pagina 175

Interactieve digi reisgids, deze boek of nieuwsbrief is levensecht online geplaatst met Online Touch en bied het online bladerbaar op uw website plaatsen van internet folders.

CONSTRUIRE & RENOVER Lees publicatie 10022Home


You need flash player to view this online publication