10 Quelles sources d’énergie choisir ? Avant tout, n’oubliez pas que la meilleure énergie est l’énergie qui n’est pas consommée. Fossiles (gaz, mazout, charbon), électrique (centrale classique ou nucléaire) ou renouvelables ? Rappelons que par énergie renouvelable il faut entendre : • L’énergie éolienne : produite par la force du vent, • L’énergie solaire : produite par le soleil, • L’énergie hydraulique : produite par la force de l’eau, • La biomasse : produite par la matière organique, • La géothermie : issue de la chaleur interne de la terre, • Le bois : issu des forêts contrôlées (le bois est une énergie renouvelable tant qu’on abat autant d’arbres qu’on en replante et que la forêt continue à jouer ses fonctions écologiques vitales). Voyez notre chapitre 13 Énergies renouvelables. • Le gaz : il est exploité sous deux formes : le gaz naturel et le gaz propane. Il présente l’avantage d’être propre et facile à utiliser. Le premier, le gaz naturel, ne pose pas de problème d’approvisionnement (pas de stockage, ni de commande) et a un bon rendement. Le second, le gaz propane, qui remplace le gaz naturel en l’absence de réseau de distribution a des caractéristiques très proche du gaz naturel. • Le fuel, ou mazout : lorsqu’il est employé pour un usage domestique, il est de couleur rouge, d’un emploi souple et d’un bon rendement énergétique. Toutefois, le mazout a besoin d’un emplacement de stockage spécial, généralement une cuve enterrée (déjà à partir de 500 litres). (3) Sachez qu’il existe une règlementation régionale pour le stockage des cuves à mazout. • L’électricité : lorsqu’elle est employée pour le chauffage (grâce à une pompe à chaleur, par exemple), elle permet de se passer de chAudière, de cheminée d’évacuation et de stockage. D’une grande souplesse d’utilisation, elle nécessite une très bonne isolation thermique. Notez que le chauffage électrique et la PEB 3 vont pas de pair. ne • L’énergie solaire : elle présente la qualité principale d’être gratuite, mais impose une installation spécifique. PEB = la Performance énergétique et le climat intérieur des Bâtiments. Voir sur www.peb-solutions.be et consulter le chapitre Isolation 6. Pouvoir calorifique supérieur. Chaque combustible n’a pas un, mais deux pouvoirs calorifiques: le pouvoir calorifique inférieur (ou Pci) et le pouvoir calorifique supérieur (ou Pcs). La différence entre les deux étant la chaleur latente de la vapeur d’eau: Pcs = Pc i + chaleur latente. Autrement dit, le Pci correspond à la quantité de chaleur spécifique délivrée par un combustible fossile en négligeant la vapeur d’eau qui s’échappe dans la cheminée (cette quantité de chaleur est donc perdue et n’est pas tenue en compte). Pour le Pcs cette quantité de chaleur n’est pas négligée et correspond donc à la quantité d’énergie totale mise à disposition. Dans le passé, lorsque la technique de condensation n’était pas utilisée, la température des fumées était telle que l’eau formée lors de la combustion se retrouvait toujours sous forme de vapeur et était donc toujours perdue dans les fumées. 170 www.construire-renover.be Pagina 169

Pagina 171

Scoor meer met een online winkel in uw edities. Velen gingen u voor en publiceerden verenigingsbladen online.

CONSTRUIRE & RENOVER Lees publicatie 10022Home


You need flash player to view this online publication