10 Voici un bref aperçu non exhaustif, des critères à respecter : • Les deux extrémités du tube doivent réaliser un point fixe. • Le radiateur ou le collecteur doit être fixé solidement afin d’éviter un mouvement vers le haut dû au retrait et à la dilatation du tube. • Le fourreau du tube doit être coupé à l’aide d’un outil adéquat afin d’éviter toute blessure au tube de base. • Quelques règles sont à respecter quant aux raccordements avec les boîtiers. • Il est conseillé d’éviter tout raccordement oblique avec un boîtier. • Le tube doit être protégé des UV. • Les raccordements tube-raccords doivent être effectués, de préférence, sous une température supérieure à 5 °C. La technique de soudure longitudinale bord à bord garantit au tube une épaisseur constante sur toute sa circonférence, laquelle présente ainsi une meilleure stabilité à la déformation. Il possède, en outre, une haute résistance à la pression et aux variations de température. L’isolation phonique offerte par un tube à âme aluminium est comparable à celle d’un tube PE-X, les pertes de charge sont donc, elles aussi, minimales. Son esthétique lui permet d’être utilisable en apparent. Néanmoins, dissimulé sous chape, il reste localisable au détecteur de métaux. Le montage des tubes à âme aluminium se fait facilement à l’aide d’un minimum d’outillage. Son faible poids le rend aisément transportable, même en gros rouleaux, lesquels sont, de surcroît, aisés à dérouler. Rendement énergétique minimum Nouvelles directives ! Dans une optique d’efficacité énergétique, il faut un rendement énergétique minimum pour les appareils consommateurs d’énergie de façon à écarter du marché européen les appareils qui en consomment trop. Domaine d’application Plus précisément, la directive " rendement " sur les chAudières concerne les appareils suivants : • ChAudières à eau chaude alimentées en combustibles liquides ou gazeux d’une puissance nominale entre 4 kW et 400 kW, à l’exclusion • Des chAudières conçues pour être alimentées en combustibles liquides ou gazeux " spéciaux " tels que gaz résiduels industriels et biogaz • Des chAudières pouvant être alimentées en autres combustibles • Des chAudières produites à l’unité • Des appareils de moins de 6 kW conçus exclusivement pour l’alimentation d’un système d’accumulation d’eau chaude sanitaire à circulation par gravité • Des équipements de préparation instantanée d’eau chaude sanitaire • Des cuisinières et des appareils de chauffage de locaux fourNissant, à titre accessoire, de l’eau chaude pour chauffage central et usage sanitaire Les exigences essentielles de rendement des chAudières à eau chaude concernent les rendements à puissance nominale et à charge partielle pour les chAudières standard, à basse température et à gaz de condensation, ainsi qu’en fonction du label (1 à 4 étoiles). Nouvelle approche Il s’agit d’une directive " Nouvelle approche " c’est-à-dire que le fabricant a la responsabilité de mettre sur le marché des produits répondant aux exigences essentielles de la directive et le fait savoir aux consommateurs en plaçant dessus le marquage " CE ". Cela sous-entend que les produits sont conformes aux normes harmonisées européennes correspondantes (ou à des normes équivalentes). Cette conformité est vérifiée par les autorités nationales de surveillance du marché en étroite collaboration avec les autres Etats membres de l’Union européenne et avec la Commission européenne. En cas de non-conformité le produit est susceptible d’être interdit sur le territoire européen. Outre le marquage " CE ", la " Nouvelle approche " prévoit aussi l’obligation, pour le constructeur ou son mandataire sur le marché européen, d’établir une déclaration de conformité et un dossier technique. Evolution La directive " rendement " sur les chAudières à eau chaude est toujours d’application malgré la parution entretemps de la directive-cadre 2005/32/CE " Eco-conception ". Elle vaut provisoirement mesure d’exécution de cette directive-cadre sans préjudice d’autres mesures d’exécution qui pourraient être décidées dans le futur. Des discussions sont en cours en vue d’établir un règlement " d'Eco-conception ". Source “SPF Economie” http://economie.fgov.be/fr/consommateurs/Energie/Developpement_energie/ Efficacite_energetique/Controle_rendement/#.VFt8VfmG98F 160 www.construire-renover.be Pagina 159

Pagina 161

Interactieve online archief, deze boek of reclamefolder is levensecht online geplaatst met Online Touch en bied het online bladerbaar uitgeven van e-presentaties.

CONSTRUIRE & RENOVER Lees publicatie 10022Home


You need flash player to view this online publication