Vie pratique Si les voyages sont une source indéniable de plaisirs, il ne faut cependant pas oublier qu’ils s’accompagnent parfois de désagréments. Vous avez préparé les valises, les cartes routières, les réservations, mais avez-vous pensé à la santé de toute votre petite famille ? Des mesures de prévention Lors de votre visite chez le médecin, munissez-vous des carnets de vaccination de toute la famille. A côté du tétanos et de la polio qui doivent être en ordre, il existe une série d’autres vaccins qui peuvent être importants en fonction de votre destination : fièvre jaune, hépatites A ou B, diphtérie, fièvre typhoïde … Chaque année, des cartes mondiales de vaccination sont mises à jour en fonction des pays à risque. De même, certaines régions du globe nécessitent une prévention médicamenteuse contre la malaria ou paludisme. La prise de ces médicaments débute généralement une semaine avant le départ pour se terminer plusieurs semaines après le retour. Vu les effets secondaires de ces traitements préventifs, il faut être certain de leur nécessité dans la région de votre « trip ». Enfin, avec votre médecin, passez en revue ce que vous devez emporter dans votre pharmacie familiale. Une pharmacie de base suffit généralement pour les régions européennes. Le jour J Si vous avez un long trajet à faire en voiture ou en train, il faudra prévoir de quoi nourrir votre marmaille, car il ne faudra pas avoir parcouru 10 km pour entendre fuser « Maman, j’ai faim ». Afin d’éviter bien des énervements, préparez des petits en-cas pour le trajet. Mal des transport Pour certains, les voyages se terminent comme ils ont commencé, la tête plongée dans un petit sac en papier. Cette intolérance liée aux mouvements des divers modes de transport comme la voiture, le bateau ou l’avion semble prendre naissance au niveau de l’oreille interne, précisément au niveau de l’appareil vestibulaire. Cette structure complexe permet le maintien de l’équilibre corporel. Deux autres éléments contribuent également à informer le cerveau de la position du corps : la vision et les nerfs sensitifs des muscles et des articulations. Le mal du transport semble dû à l’incapacité du cerveau à intégrer toutes ces informations, parfois discordantes. Pour lutter contre les 128 Bébé& maman malaises, de nombreuses médications à base d’antihistaminique sont efficaces. Administrées avant le départ, elles permettent un soulagement des symptômes mais s’accompagnent souvent d’un état de somnolence. Au bord de l’eau A chaque âge, la mer est perçue, vécue différemment. Un bébé de quelques mois n’a rien à faire à la plage où les dangers sont importants pour lui ( sable, déshydratation, insolation, coup de chaleur ). Si vous n’avez pas le choix car votre aîné réclame à corps et à cris d’aller barboter au bord de l’eau, allez-y au moment le moins chaud de la journée. Du côté des formalités Pour limiter les risques au cours d’un voyage, la meilleure démarche est de souscrire un contrat d’assistance médicale. De nombreuses sociétés en proposent, souvent à des prix identiques. C’est à vous de faire une petite étude de marché afin de savoir ce que chacune d’entre-elles offre comme services. Souvent, elles proposent deux types de prestation : celles liées aux personnes blessures, hospitalisation, décès, rapatriement … et celles en relation avec les véhicules panne, vol, impossibilité de conduire … Le soleil ami ou ennemi ? Ce grand bienfaiteur que peut être le soleil ne vous est malheureusement pas toujours favorable, et encore moins à vos enfants. A côté des effets à court terme comme le célèbre coup de soleil, la déshydratation ou encore le coup de chaleur, les effets à long terme de ces expositions excessives peuvent être terribles. Alors, prudence ! Des effets immédiats Si jouer au soleil est bien agréable, ses effets peuvent être extrêmement néfastes. A la suite d’une exposition exagérée aux rayons ultraviolets émis par le soleil, particulièrement les UVB, la peau peut présenter un coup de soleil. Celui-ci apparaît brutalement, 4 à 6 heures après l’exposition. Les symptômes, principalement la douleur, la rougeur et l’œdème chaud culminent vers 12 à 24 heures, avant de s’améliorer au-delà de 72 heures. Le coup de soleil, véritable brûlure de la peau, doit être traité comme telle. Si des crèmes « after-sun » suffisent dans les cas légers, les atteintes plus importantes, marquées par l’apparition de cloches ou vésicules, nécessitent un traitement médical adéquat. Des effets à long terme Très longtemps, le soleil a été incriminé dans la genèse du vieillissement trop rapide de la peau. De bronzée, la peau passe à ridée. Mais ce n’est pas la seule complication à long terme. En effet, depuis des années, les spécialistes tirent la sonnette d’alarme à propos de l’augmentation flagrante des cas de cancers de la peau ou mélanomes. Ainsi, faisant don de leur corps au roi-soleil, étendus sur des plages pendant des heures, des milliers de personnes hypothèquent leur santé au bénéfice du culte du bronzage. Des mesures draconiennes La peau réagit à l’exposition solaire en fabriquant de la mélanine, un pigment brunâtre responsable de la jolie couleur halée. Ce pigment sert d’écran protecteur entre les rayons agressifs du soleil et les structures de la peau. Cependant, l’efficacité de cette protection dépend de votre phototype. En fonction de votre type de peau et de sa réaction au soleil, vous devez ajuster vos expositions afin d’éviter les répercussions dangereuses. Et les yeux La peau n’est pas la seule a être agressée par les rayons solaires. Les yeux y sont aussi particulièrement sensibles. Dans l’immédiat, une exposition violente, surtout en montagne ou à la mer, peut entraîner une brûlure de la cornée ou uvéite des neiges. Impressionnante car elle peut parfois se traduire par une cécité complète, cette atteinte se manifeste par des picotements, une rougeur et un spasme de la paupière qui régresseront au bout de quelques jours. Tous en vacances ! Pagina 127

Pagina 129

Interactieve online whitepaper, deze clubmagazine of lesmateriaal is levensecht online geplaatst met Online Touch en bied het naar een online publicatie converteren van digitale tijdschriften.

BEBE & maman. Le Guide du BEBE et de la Future Maman. Lees publicatie 10022Home


You need flash player to view this online publication